L'argent du pétrole

 

Description : Description : Description : Description : E:\Jean\Mes sites Web\site-LRF\riv+ener\energie-sans-riviere\doc\prix-petrole1.jpg

 

Description : Description : Description : Description : E:\Jean\Mes sites Web\site-LRF\riv+ener\energie-sans-riviere\doc\prix-petrole2.jpg

 

 

 

Description : Description : Description : Description : E:\Jean\Mes sites Web\site-LRF\riv+ener\energie-sans-riviere\doc\prix-petrole3.jpg

 

La visualisation des images de Laurent Fabre a été le catalyseur d’une réflexion entre Balendard et les Lutins thermiques

 

Balendard

Il y a quelque chose qui cloche dans ces images. Pourquoi voulez-vous que les pays producteurs et les Cie pétrolières renoncent à leurs avantages au seul profit de l’état français ?

 

Les Lutins

Dans l’intérêt des 3 parties en cause, il va pourtant falloir que nous anticipions la fin programmée du pétrole.
Ne perdons pas de vue que l’argent du pétrole, souvent aussi sale que le pétrole lui-même disparaîtra avec lui et il sera alors trop tard

 

Balendard

Je crains qu’il ne soit déjà presque trop tard. La solution qui supprimerait pourtant en bonne partie le "pétrole sale" à savoir le chauffage thermodynamique "vert" ne semble pas intéresser outre mesure nos politiques. De plus, quand un pays producteur nous achète des avions de combat avec l’argent du pétrole pour bombarder ses populations civiles, vous avez raison de parler d'argent sale.

 

Les Lutins

Le prix du pétrole a atteint un tel niveau que pour éviter des conflits sociaux, l’état français ne peut encore augmenter indéfiniment la fiscalité locale sur le pétrole. Il n'est je pense pas encore trop tard mais il va probablement être nécessaire dans l'intérêt commun, que les pays producteurs acceptent de renoncer un peu avant l’échéance inéluctable à leur avantage de 25%. Ceci au bénéfice d’un financement dédiée à la mise au point en commun de techniques nouvelles visant au développement de méthodes efficaces de production d’énergie.  Dans les villes, le chauffage thermodynamique "vert" que vous venez de citer et qui consiste à alimenter les compresseurs des pompes à chaleur avec de l'électricité propre provenant par exemple de l'association d'éoliennes ou d'hydroliennes avec une STEP en est une. La contrepartie logique à ce renoncement étant notre engagement à leur faire bénéficier de ces techniques dès qu’elles deviennent opérationnelles pour leur éviter la pénurie énergétique.