La rivière source d'énergie

 

Les barrages

La houille orange

Va-t-on réécrire l'histoire?

Les microcentrales et les rivières

Les hydroliennes fluviales

La grande braderie de la houille blanche

Le stockage de l’énergie

Le sous-sol de nos rivières

Aquathermie superficielle ou profonde ?

Aéro, géo ou aquathermie ? Les constructeurs et l’eau
Les réseaux d’eau non potable

PAC  questions-réponses

Principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur

Performance de la pompe aquathermique

Composants principaux d’une PAC aquathermique

PAC aquathermique et environnement

Plaidoyer pour la PAC aquathermique

Deux exemples de PAC aquathermique

  - En zone périurbaine

  - En zone rurale

Ou forer ?

La Drire évolue

Le dépollueur payeur?

Ignorance, lapsus ou confusion

Cette partie du site explique comment la rivière pourrait être utilisée pour la production d’énergie mais d’une façon différente de celle utilisée jusqu'à présent grâce aux turbines avec les barrages hydroélectriques au fil de l'eau.

 

 

La rivière et son sous-sol alluvionnaire ne forment pas seulement un écosystème qu’il convient de protéger. Ils forment aussi une réserve d’énergie trop souvent méconnue. L’eau qui s’écoule lentement par gravité dans les nappes phréatiques libres peu profondes et proches du lit majeur de la rivière est un formidable véhicule thermique trop souvent ignoré. Produire une énergie thermique propre et bon marché en utilisant l’énergie qui se trouve sous nos pieds et en régénérant – cerise sur le gâteau – notre sous-sol qui en a bien besoin est dès à présent à la portée des technologies modernes de chauffage. Associé à une pompe à chaleur aquathermique, l’écosystème constitué par la rivière et son sous-sol peut produire l’énergie thermique nécessaire à notre confort en améliorant notre pouvoir d’achat et la protection de notre environnement. Ceci, en accélérant l’abandon des combustibles fossiles au profit d’une énergie propre et renouvelable dite « positive ». Nos rivières à régime glacière peuvent aussi être utilisées différemment pour produire l’énergie électrique, mais en conciliant des impératifs qui sont restés jusqu’ici contradictoires tels que la production d’énergie, la sécurité et le plaisir du touriste nautique. Le petit monde du Canoë-Kayak montre l’exemple sur son stade eau vive de Saint Laurent Blangy sur la rivière Scarpe dans le nord de la France.

Les liens ci-dessus donnent accès à une compilation des notes envoyées par Balendard "citoyen Lambda" sur le site du MEDAD.  Un exemple de démocratie participative en quelque sorte. Les Lutins thermiques font toutefois observer que dans le domaine de l'énergie la démocratie participative ne présente un intérêt pour la collectivité que si les élus ont la volonté politique de passer aux actes.