Le prix du pétrole

On peut raisonnablement espérer que les européens, qui utilisent encore principalement le pétrole comme tout un chacun pour satisfaire leur besoin en énergie vont sortir rapidement de ce bourbier. Ceci en prenant conscience qu’il leur faut trouver une solution leur permettant de ne pas dépendre à ce point des fluctuations de prix imposées par l'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP). Une dépendance qui de plus se fait sentir indirectement sur le prix du gaz vu qu’il est étroitement indexé à court terme sur celui du pétrole.

Il y a en effet urgence dans le même temps à se libérer du cout élevé et de la dangerosité du nucléaire. Ceci en utilisant pour satisfaire les besoins de l'habitat des chaines énergétiques moins énergivores en énergie primaire. Il est en effet envisageable, vu le potentiel important que nous offre la nature, de concevoir un chauffage urbain moins énergivore et par le fait plus économique en énergie primaire. Ceci en complément de ce que nous sommes en train d’entreprendre pour la voiture.