Les 20 h sur TF1

 

Je n'écoutais pas beaucoup TF1 jusqu'à présent mais cela va changer, on y apprend des choses très intéressantes.

Mais attention, il faut assurément avoir la tête solide pour assimiler tout ce qu'on nous y enseigne.

 

 

Coup de gueule des ingénieurs responsables EDF 
 

Les informations des responsables d'une société soumise à une forte concurrence comme va  l'être l'EDF du fait de la libéralisation de l'énergie sont de plus en plus contradictoires et incompréhensibles. Pour exemple ce qui suit :

 

1  Un premier illuminé nous a donné une série de leçons sur les économies d'énergie. Nous prenant pour des débiles mentaux profonds ou des séniles précoces, il nous a expliqué qu'en coupant toutes les veilleuses de nos appareils électriques, nous pouvions économiser 15% de notre consommation. «  Même si l'on peut estimer que l'économie sera limitée à environ 2 à 3% , ma femme qui rouspète quand j'oublie d'étendre la veilleuse de mon PC le soir en me couchant, a certainement raison et le propos mérite examen».
Le même illuminé nous a expliqué qu'en remplaçant nos lampes traditionnelles par des lampes à  économie d'énergie, nous pouvions économiser 30 à 35% d'énergie « Quiconque peut en douter puisqu'il semblerait que ce soit plutôt 5 % que l'on  que l'on peut économiser ».

Il semble en effet évident que si la maison est équipée comme celle de l'arrière Grand Père, c'est à dire juste de lampes sans frigo, micro onde, lave linge, lave vaisselle, sèche-linge, congélateur et pourquoi pas une petite "clim" dévoreuse d'énergie, la consommation des lampes est "peanut".

 

2 Un deuxième illuminé se plaignait du manque à gagner que représente la mévente des kWh d'énergie électrique économisés par ces petits systèmes maintenant disponibles qui permettent au particulier de mieux gérer sa consommation individuelle. Même si cette économie n'est pas considérable, vu le prix qui est facturé à l'utilisateur, elle me semble utile mais mon opinion est que l'EDF ferait peut-être mieux de considérer les profits qu'elle pourrait engendrer de la vente de l'énergie électrique nécessaire à l'entraînement du compresseur des pompes à chaleur. Elle assurerait ainsi certainement mieux le développement de sa filière nucléaire où elle excelle. De plus, je croyais qu'à défaut de produire l'énergie plus intelligemment on estimait au moins nécessaire de la consommer avec modération.

 

Quand les journalistes s'en mêlent
en prenant la parole derrière le responsable

 

Pour couronner le tout, une brillante journaliste de TF1 a pris le relais et fait le total des économies pouvant être réalisées selon les critères éclairés : 15 % sur les veilleuses + 35% sur les lampes = 50% d'économie d'énergie !. Elle n'est pas allé jusqu'à  le dire, mais voulait-elle nous faire comprendre à nous qui sommes particulièrement débiles, que demain, si nous suivions scrupuleusement ces instructions, on pouvait arrêter la moitié des centrales nucléaires !...

Nous avons failli mourir idiots, mais pourquoi ne nous a-t-on pas expliqué tout ça avant !

Pour continuer dans la débilité profonde, la TF1 girl's nous a ensuite précisé que pour les 50% restants, on pouvait les alimenter avec des panneaux solaires qui produisent de l'électricité 'verte', en illustrant son propos d'une photo, une belle maison avec un petit panneau solaire de 1 m² à l'arrière de celle-ci. Franchement, je encore jamais entendu un tel niveau de désinformation pareil et une absurdité aussi monumentale. Comment pourrait-on produire ces 50 % restants ainsi !

Il semble clair pourtant que si l'on se base sur une consommation moyenne de 6 Kw (un abonnement classique sans chauffage électrique), il faudrait que chaque maison possède environ 50 m² de panneaux solaires pour un coût de 30 000 . Calculez le retour sur investissement. J'ai failli chercher une arme. Heureusement, un petit Lutin thermique était à mes cotés.  
 

Dans le chapitre « c'est bon pour la planète » , il convient d'ajouter que les panneaux solaires, on ne sait qu'en faire quand ils arrivent en fin de vie. Ils contiennent en effet plein de silicium et autres métaux lourds très polluants. Passe encore de disposer de panneaux solaire au Sahara loin des agglomérations, polluer une région déserte après tout, pourquoi pas.

Les Lutins ne sont pas contre les économies d'énergies ou la génération d'énergies "propres", surtout quand elles sont réalistes, mais de grâce pas d'intoxication de ce type en pleine heure d'écoute. En ville, où la surface manque, les 50 m² par foyer fiscal où les trouver ? Tout cela ça frise l'indécence, pire, la malveillance.


Pour continuer dans l'intox, connaissez vous Biville sur mer en Seine-Maritime ? C'est un petit village du littoral près de Dieppe, où 6 éoliennes sont récemment sorties de terre. Six engins de dernière génération qui occupent 4 km de notre littoral normand et dont les pales culminent à 85 m de hauteur. Chaque éolienne a une puissance maxi de 2 mégawatts. Quand le vent souffle fort. Ce n'est pas grand chose comparé au 2600 mégawatts qui sortent en permanence de la centrale nucléaire voisine, mais c'est toujours ça, surtout quand il fait très froid. Dommage quand même que cette énergie renouvelable soit si chère et non maîtrisable (4 fois plus chère que celle de l'atome), mais c'est pas grave puisqu' EDF a obligation de la racheter à bon prix. Mais revenons à nos 6 éoliennes ; depuis quelques jours il n'y a qu'une seule éolienne qui tourne, les 5 autres seraient elles privées de vent ? Que nenni, du vent il n'y en a pas depuis plusieurs jours, ce qui est généralement le cas quand il fait très froid (lors que l'on a besoin d'énergie pour se chauffer), ou très chaud (alors que l'on pourrait légitimement avoir besoin d'énergie pour une clim). C'est la nature, l'homme ne lui dicte pas encore sa loi. Mais alors, s'il n'y a pas de vent comment expliquer qu'une et une seule des éoliennes tourne ?

Voudrait-on nous faire croire à  fond aux énergies renouvelables en trichant pour en cacher le mauvais coté. Ben oui, ça ferait pas bien pour les habitants de la région qui n'ont pas encore accepté ça dans leur paysage, que de voir toutes les éoliennes à l'arrêt alors qu' il fait - 4 degrés. Alors, tout simplement, n'en ferait-on past tourner une ...en moteur (oui c'est naturellement possible, en lui donnant du courant !). Cà consomme un peu d'électricité, mais ça fait croire que ça produit de l'énergie.

 

Il est temps d'arrêter de nous rabâcher tous les soirs à la météo « c'est bon pour la planète », parce que là , on sait plus trop ou est le bien et le mal, et on va finir par penser que ceux qui donnent des conseils sont, non seulement malhonnêtes et incompétents mais en plus dangereux. Dans mon entourage, je ne connais personne qui lave du linge propre, Ou qui met en route son lave vaisselle vide... Alors il est grand temps que les médias et leurs gilets à rayures qui nous desservent, arrêtent de nous prendre pour des demeurés, avec des reportages orientés, tronqués et des leçons de civisme qui ne tiennent pas la route.

Ah oui, j'allais l'oublier : j'ai même entendu après la page météo,

 

"qu'il ne faut pas mettre trop de chauffage dans la voiture car ça consomme du carburant et "c'est pas bon pour la planète".

Quiconque a pris des cours de mécanique, ce qui n'est probablement pas le cas de cette brillante journaliste, sait que le chauffage de la voiture récupère la chaleur de l'eau du circuit de refroidissement du moteur. Cette eau chaude, il faut absolument la refroidir en la faisant passer soit dans le radiateur principal (celui qui se trouve derrière la calandre), soit dans le radiateur du chauffage de l'habitacle, sinon c'est la mort du moteur ! Si cette eau n'est pas assez refroidie par le ventilateur du circuit de refroidissement qui doit s'en charger,  bonjour les dégâts!

 

 On pourrait aussi évoquer les biocarburants, présentés comme carburants "verts" alors que s'engager dans cette voie, est un désastre écologique et humain à  brève échéance : flairant l'aubaine, de grands groupes agro-alimentaires, défrichent en ce moment des forêts entières et remplacent des cultures destinées à l'alimentation humaine par ces plantations destinées à  la production de carburant "vert" (C'est 50% de la production de maïs que les USA auront détourné cette année pour cette production, d'ou la famine au Mexique, premier acheteur de ce maïs). Vous doutiez de cet effet pervers du biocarburant ?  Je n'ai pas oublié que dans les anciens livres d'école on enseignait que la végétation absorbe les gaz à effet de serre. Mais c'est un autre débat et j'ai déjà des palpitations rien que d'y penser.

 

Signé    Un Lutin thermique